Christophe CONWAY - Cantonales à La Garenne-Colombes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 17 mars 2011

Cantonales : le 16 mars signature de la charte éthique

1218841277__mg_8816.jpgMercredi soir à Nanterre, à l'occasion de la réunion publique de campagne des candidat Democrates et Radicaux de La Défense, Christophe Conway et Renée Etienne ont signé la Charte Ethique des élus. Cette charte les engage à faire acte de présence, d'écoute, de transparence et de respect tout au long de leur mandat.

Ces engagements sont un prolongement de leur démarche politique. Ils ont effectivement été pris lors de la campagne des Municipales de 2008; ils ont été tenus sans exception jusqu'à ce jour et le seront encore demain en tant que Conseiller général !

Retrouvez la charte en cliquant ici

1218816963__mg_8793.jpg

1218815271__mg_8791.jpg

1218846887__mg_8824.jpg

samedi 12 mars 2011

Cantonales à La Défense (92) : réunion publique mercredi 16 mars 2011

Reunion_PubliqueDans le cadre de la campagne pour les élections cantonales, les candidats démocrates et radicaux de La Défense vous invitent à une réunion publique.

Ils signeront à cette occasion la Charte éthique des élus.

Mercredi 16 mars à 20h30

Salle Le Corbusier à Nanterre
Esplanade Charles de Gaulle
à 200 m de la sortie du RER Nanterre-Préfecture. Fléchage sur place.

Téléchargez l'invitation

Le plan d'accès :

Plan Nanterre

Ma Défense

mercredi 23 février 2011

Cantonale : « Le MoDem cible les tours de La Défense » (Le Parisien)

Le Parisien, dans son édition des Hauts-de-Seine, a publié ce matin un article sur les candidats démocrates aux élections du conseil général des Hauts-de-Seine qui se présentent sur les cantons de La Défense.

Extrait : "Localement, je dirai même que notre image s'est renforcée. A La Garenne-Colombes, le MoDem a été le seul parti à organiser une reunion d'information sur le projet d'extension de La Défense. Et les gens se snt déplacés en masse." Christophe CONWAY

Article du Parisien

mercredi 16 février 2011

Cantonales 2011 : le MoDem soutient 8 candidats dans les Hauts-de-Seine

A l'occasion des élections cantonales des 20 et 27 mars 2011, le Mouvement Démocrate des Hauts-de-Seine apporte son soutien à 8 candidats.

- Le MoDem présente une équipe et un projet pour La Défense Seine Arche.

Des candidats démocrates sont présents dans les 5 cantons renouvelables du quartier d'affaires : Candidats MoDem La Défense


- Pierre Creuzet et Nelly Ermacora sur Nanterre Sud-Ouest,
- David Morgant et Gina Bellon sur Nanterre Sud-Est,
- Patrick Bolli et Danielle Jacoviac sur Courbevoie,
- Christophe Grébert et Sylvie Cancelloni sur Puteaux
- et Christophe Conway et Renée Etienne sur La Garenne-Colombes.

Dans cette même partie des Hauts-de-Seine, le MoDem 92, dans le cadre d'un accord avec le PRG, soutient : Mathias Bötsch et Ines Andreo, candidats radicaux sur le canton de Rueil-Malmaison.

Depuis plusieurs années, au sein de l'association MaDefense.info, les élus démocrates des villes de La Défense réfléchissent à un projet de développement harmonieux, équilibré et durable pour ce quartier de l'ouest parisien. Opposés au plan technocratique de la société du Grand Paris, qui voudrait y concentrer le secteur de la Finance, les démocrates de La Défense défendent l'idée d'un bassin de vie, respectueux des habitants et des salariés. Cela passe par la création d’une véritable intercommunalité de projet, qui associe les villes de Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison, Courbevoie, Puteaux et La Garenne-Colombes. Ces 6 communes, avec le département des Hauts-de-Seine et la région Ile-de-France, doivent être plus impliquées pour modeler, au plus près des préoccupations des populations, l'avenir économique et humain de La Défense Seine Arche, en veillant à préserver une vision d'ensemble de la boucle nord des Hauts-de-Seine.

- Le Modem92 apporte également son soutien à 2 candidats dans le sud du département :

- Laure Thibaut et Fabrice Borel-Mathurin à Bourg-la-Reine/Antony Nord, - et Olivier Hosteins et Françoise Brisset-Vigneau à St-Cloud.

Leur implantation locale, leur mandat et leur connaissance du terrain font d'eux des candidats sérieux pour le nécessaire renouvellement du conseil général des Hauts-de-Seine.