Christophe CONWAY - Cantonales à La Garenne-Colombes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 24 mars 2011

Cantonales 2011 : explications d’entre deux tours…

Au lendemain du 1er tour des élections Cantonales, certains font circuler des bruits sur la position du MoDem pour le 2nd tour. Vous trouverez ci-après un complément d’explication par rapport à notre position, afin que vous soyez en mesure de contrer cette grossière tentative de désinformation.

Contrairement à certaines composantes du panorama politique garennois, au MoDem nous avançons à visage découvert, et assumons localement nos décisions et nos positions. Nos décisions sont prises de façon collégiale au sein d’un bureau élargi constitué d’une dizaine de personnes. Elles font l’objet d’échanges, de débats et sont le fruit d’un consensus. Ces positions sont assumées par tous les membres du bureau du MoDem de La Garenne.

Concernant notre position pour le 2nd tour des élections Cantonales, nous n’avons pas souhaité émettre des consignes de vote mais simplement une orientation. Nous ne considérons pas être propriétaires des voix de nos électeurs.

Nous regrettons les 2 tendances issues des résultats du 1er tour des Cantonales à La Garenne comme dans le reste de la France

  • La percée du Front National
  • L’abstention record

Malheureusement, nous, les politiques locaux et nationaux, en sommes en partie responsables. La défense des intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général, les prises de position caricaturales liées à une logique partisane, la ridiculisation des positions des opposants politiques… favorisent le sentiment d’un monde politique déconnecté de toute réalité et mènent inévitablement aux résultats de dimanche. Depuis notre entrée dans la sphère politique garennoise, nous nous efforçons de ne pas tomber dans ces travers, selon les termes de notre charte d’élu signée en 2008.

Nous refusons l’amalgame entre l’UMP garennoise (Philippe Juvin / Isabelle Caullery / la majorité municipale) et le Front National.
Les candidats FN représentent à nos yeux un réel danger pour notre démocratie et pour le vivre ensemble dans notre société. Si le Front National était arrivé au 2nd tour, nous aurions appelé ouvertement à faire barrage à son candidat quel que soit le candidat adverse. Il faut savoir reconnaître que les valeurs du FN ne sont pas les mêmes que celles de l’UMP.

Nous maintenons clairement notre appel à voter contre Isabelle Caullery.
Nous nous opposons en effet fermement à la gestion autocratique de notre ville et de notre département orchestrée par le système UMP dans les Hauts-de-Seine. Cette position n’exclut pas que notre vision politique reste différente de celle du PS garennois, et que nous nous efforçions de rappeler la diversité de l’opposition à La Garenne.

En particulier, nous refusons de laisser le MoDem être associé à des formulations caricaturales. Tout en dénonçant sans ambigüité les injustices, manœuvres et autres dénis de démocratie, issus de positions partisanes, nous continuerons à dialoguer avec chacun comme une personne digne de respect. Si pour certains cependant, dire que nous militons contre la réélection d’Isabelle Caullery n’est pas assez clair, nous constatons et regrettons leurs difficultés d’entendement.

Quel que soit votre choix, rendez-vous dimanche prochain dans vos bureaux de vote, l’abstention est le plus grand ennemi de notre démocratie.

Le bureau MoDem de La Garenne-Colombes]

lundi 21 mars 2011

Cantonales 2011 : second tour à vous de choisir…

Au lendemain du 1er tour des élections cantonales, au nom de Renée – ma suppléante – et de l’ensemble de l’équipe MoDem de La Garenne ; je souhaite remercier les 446 Garennois qui m’ont accordés leur voix. Du fait du calendrier, cette campagne électorale fut brève et intense ; mais également riche en rencontres, en échanges et en soutiens au sein de la société garennoise. Cette campagne, nous l’avons réalisée dans la lignée de notre action politique engagée depuis 2008 : écoute, concertation, étude des dossiers et des enjeux, proposition et action. Ce résultat confirme l’ancrage de nos valeurs dans notre ville, et valorise le travail de terrain effectué auprès des Garennois.

Néanmoins, notre inquiétude face aux résultats de cette élection est forte pour deux raisons : le niveau d’abstention et le score du Front National. L’abstention révèle une situation politique difficile dans notre pays avec deux grands partis – UMP et PS – hégémoniques et à bout de souffle, qui ne savent plus tisser la confiance avec les Garennois et les Français. Le score du Front National à La Garenne (12,49%) comme dans le reste de la France est une autre inquiétude. Souvent dit contestataire, il ne faut pas oublier que ses valeurs sont fondamentalement antirépublicaines. Nous déplorons ces deux tendances constatées lors de cette élection.

Pour la deuxième fois consécutive, pour les élections cantonales, un second tour aura lieu à La Garenne opposant l’UMP (Isabelle Caullery) et le PS (Christophe Macé), ayant recueillis respectivement 43,61% et 22,24% des suffrages exprimés. Voter pour Isabelle Caullery signifierait cautionner le clientélisme et l’affairisme de l’UMP dans les Hauts-de-Seine que nous avons toujours combattu et continuerons toujours à combattre. Pour cette raison, nous appelons à voter contre Isabelle Caullery.

Néanmoins, nous n’apportons pas un soutien total à Christophe Macé. Nous restons critiques sur certaines de ses positions tant sur le fond que sur la forme : outre nos divergences sur la vision politique, il reste en effet marqué par son rôle d’opposant systématique, reflet des travers du parti socialiste dans notre département.

Nous vous laissons maîtres de votre choix et n’émettrons donc aucune consigne de vote mais simplement une orientation : un vote par défaut pour Christophe Macé ou bien un vote blanc malheureusement non pris en compte. D’ailleurs dans le respect de notre démocratie, nous demandons au plus vite la reconnaissance du vote blanc. Quel que soit votre choix, allez voter pour le second tour : l’abstention est le plus grand ennemi de la démocratie.

jeudi 17 mars 2011

Cantonales : le 16 mars signature de la charte éthique

1218841277__mg_8816.jpgMercredi soir à Nanterre, à l'occasion de la réunion publique de campagne des candidat Democrates et Radicaux de La Défense, Christophe Conway et Renée Etienne ont signé la Charte Ethique des élus. Cette charte les engage à faire acte de présence, d'écoute, de transparence et de respect tout au long de leur mandat.

Ces engagements sont un prolongement de leur démarche politique. Ils ont effectivement été pris lors de la campagne des Municipales de 2008; ils ont été tenus sans exception jusqu'à ce jour et le seront encore demain en tant que Conseiller général !

Retrouvez la charte en cliquant ici

1218816963__mg_8793.jpg

1218815271__mg_8791.jpg

1218846887__mg_8824.jpg

mercredi 2 mars 2011

De nouvelles ambitions, ce sont aussi des engagements concrets

Christophe CONWAYSi je suis élu conseiller général des Hauts-de-Seine, je prends les 4 engagements suivants :

Engagement de présence et d’action : Je suis un des rares conseillers à avoir assisté à toutes les séances, sans exception, du conseil municipal de La Garenne. Avec mon équipe, j’ai procédé à une étude approfondie des dossiers municipaux afin de faire valoir l’intérêt général au delà du clivage partisan. Cet engagement, je le tiendrai au Conseil Général.

Engagement de transparence : je m’engage à rendre régulièrement compte de mon travail à travers des informations utiles et complètes, dans un langage accessible à tous comme avec l’édition des lettres d’information ‘La Garenne Démocrate’.

Engagement d’écoute : je serai à l’écoute de chaque citoyen, des représentants associatifs, des acteurs économiques de mon canton. Je favoriserai la consultation et la concertation avant toute prise de position.

Engagement de respect : en tant que représentant de mon canton et du département, je défendrai la dignité de l’être humain et lutterai contre toutes les formes de discrimination. Je ferai preuve de probité et défendrai l’équité dans l’accès à tous les services départementaux, en rejetant toute forme de clientélisme.

Ces engagements, je les ai tenus en tant que conseiller municipal, je continuerai en tant que conseiller général.