Les élections cantonales de mars 2011 seront un moment important pour les Hauts de Seine : à l’heure où le Conseil Général du Département, dominé par l’UMP, met en œuvre le plan technocratique de la société du Grand Paris, qui voudrait y concentrer le secteur de la Finance, les démocrates de La Défense défendent l'idée d'un bassin de vie, respectueux des habitants et des salariés.

A l’instar des quatre autres cantons renouvelables du quartier d’affaire, La Garenne Colombes verra donc le MoDem présenter deux candidats porteurs à la fois de ce projet commun et d’un enracinement local de longue date : Christophe Conway et Renée Etienne bénéficieront non seulement de l’investiture du Modem, mais aussi de celle du Parti Radical de Gauche et du soutien appuyé d’Ecologie et Démocratie.

Depuis plusieurs années, au sein de l'association MaDefense.info, les élus démocrates des villes de La Défense réfléchissent à un projet de développement harmonieux, équilibré et durable pour ce quartier de l'ouest parisien. Cela passe par la création d’une véritable intercommunalité de projet, qui associe les villes de Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison, Courbevoie, Puteaux et La Garenne-Colombes. Ces 6 communes, avec le département des Hauts-de-Seine et la région Ile-de-France, doivent être plus impliquées pour modeler, au plus près des préoccupations des populations, l'avenir économique et humain de La Défense Seine Arche, en veillant à préserver une vision d'ensemble de la boucle nord des Hauts-de-Seine. 

A La Garenne-Colombes, les enjeux particuliers de l’élection des conseillers généraux, centrés sur les transports, le logement et l’emploi, touchent au plus près le vivre-ensemble, et la défense de valeurs de solidarité, de proximité, de chaleur humaine  malheureusement passées au second rang des préoccupations de la mairie ces dernières années, derrière les grands projets et les enjeux politiques nationaux.

Ces nouvelles élections cantonales seront pour Christophe et Renée, et à travers eux pour tous les démocrates qui leur font confiance, une nouvelle occasion d’interpeller sur ces sujets cruciaux et quotidiens la majorité UMP ; une nouvelle occasion de remettre en question son action ces derniers mois au sein du département, et de proposer une autre voie, centrée sur les valeurs démocrates qui nous rassemblent tous.

Un quartier d’affaires doit-il se réduire juste à cela : des affaires ?